samedi 4 février 2012

Il faudrait que les politiques...

... Reviennent dans le monde réel.
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/02/04/20002-20120204ARTFIG00357-un-eurogroupe-telephonique-sur-la-dette-grecque.php
Aujourd'hui on a rien pour rien. Les banques, hedge funds ou autres institutions financières ne vont pas laisser filer des euros pour rien ou juste pour le beau sourire d'Agela. Ou alors en toute dernière extrémité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire