lundi 20 février 2012

Flexibilité et baisse de salaire

http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/02/20/le-president-espagnol-sous-pression-apres-seulement-60-jours-au-pouvoir_1645673_3214.html#xtor=RSS-3208
jusqu'à rejoindre le salarié chinois.
Bon quand il n'y aura plus de consommateur d'Iquelchose il faudra bien trouver "d'autres relais de croissance".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire